Un trésor de 130 milliards $ d’or retrouvé dans l’épave d’un navire russe

Une équipe de chercheurs sud-coréenne aurait découvert l’épave d’un navire de guerre russe qui contiendrait encore 200 tonnes de lingots d’or et de pièces d’une valeur de 150 000 milliards de wons (130 milliards de dollars).

Le croiseur de la marine impériale russe Dmitrii Donskoi, naufragé il y a 113 ans lors d’une bataille navale, a été découvert à plus de 1 400 mètres de profondeur, à quelques kilomètres de l’île sud-coréenne d’Ulleungdo, selon le Daily Telegraph.

Le journal britannique a rapporté qu’une équipe composée d’experts venus de Corée du Sud, de Grande-Bretagne et du Canada a découvert l’épave dimanche.

Deux sous-marins ont été utilisés pour explorer le navire. Les images capturées par les submersibles ont notamment montré « des dommages importants causés lors d’une rencontre avec des navires de guerre japonais en mai 1905 ».

Selon certains rapport, le Dmitrii Donskoi aurait fait naufrage avec 5.500 caisses de lingots d’or et de pièces de monnaies afin d’empêcher les Japonais de s’en emparer.

Le groupe Shinil basé à Séoul, qui a mené l’exploration qui a permis de trouver le navire, espère le sortir de l’eau en octobre ou en novembre. D’après ses estimations, l’or qui repose encore dans la cale du navire aurait aujourd’hui une valeur d’environ 130 milliards de dollars.

La moitié du trésor trouvé à bord du croiseur sera remise au gouvernement russe, a indiqué Shinil Group. 10% du butin restant sera investis dans des projets touristiques sur l’île d’Ulleungdo, où un musée dédié au navire va voir le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *