Les facteurs déterminants les prix de vente des pièces

Déterminer le prix d’une pièce de monnaie d’or est somme toute assez simple : il est d’abord fonction du cours de l’or d’une part, et des primes et commissions à verser aux personnes qui ont permis sa production et son acheminement d’autre part. Mais au-delà de cette simple équation, le prix des pièces d’investissement comporte quelques subtilités. Décortiquons-en quelques-unes.

Avec le cours de l’or en prime !

Une pièce, lorsqu’elle a cours légal dans un pays, dispose d’une valeur faciale. Parfaitement indépendante du poids en or de celle-ci, elle n’influencera en rien le prix de son achat ou de sa vente sur les marchés des pièces de monnaie d’investissement.
Toutefois, la même pièce dispose de deux autres valeurs. La première est celle correspondant à son poids en or. Actuellement, le cours de l’once d’or se situe autour de 1185 euros. Ainsi, si l’on se fie exclusivement à cette valeur intrinsèque, une pièce de 20 dollars contenant une once d’or vaut toujours 1185 euros selon son poids en or.
Mais à cette valeur, un ensemble de primes vient s’ajouter. Et mine de rien, elles provoqueront une différence de prix entre deux pièces d’or qui, pourtant, disposent de la même quantité d’or et de la même pureté.
Ainsi, lorsqu’une pièce est vendue, une partie du fruit de la vente rémunère son raffineur. D’une manière générale, plus une pièce est délicate à fabriquer, plus cette commission sera élevée. C’est le cas par exemple pour les pièces de petites dimensions (comme les pièces d’or d’1/20E d’once) ou qui comportent des détails très précis. Cette prime correspond également à des frais de manutention ou à la distribution de la pièce auprès des revendeurs.
D’ailleurs, le revendeur, à son tour, ajoutera sa propre commission pour couvrir les frais de vente et réaliser un bénéfice.
Ainsi, le prix final d’une pièce ne tient pas uniquement compte de son poids en or ou du cours actuel, mais aussi de l’acheminement de la pièce et de sa fabrication. Lorsque l’on paie pour acheter du pain, on paie l’agriculteur ayant fait pousser le blé, l’industrie l’ayant transformé en farine et le boulanger qui en fait du pain et le vend. Le processus est le même pour une pièce d’or.
Cela dit, le prix d’une pièce reste toujours assis sur le cours de l’or. C’est le premier et principal facteur sur le prix d’une pièce de monnaie.

Comment calcule-t-on la prime ?

Les primes dépendent d’une multitude de facteurs :
Elles répondent d’abord à la loi de l’offre et de la demande. Lorsque l’or est dans une tendance baissière, les primes sont généralement moins importantes. A l’inverse, si l’or s’achète, elles tendent à augmenter.
Dans la continuité de cette loi, une pièce de collection s’assortit d’une prime plus élevée, en raison de sa rareté. C’est la raison pour laquelle les investisseurs préfèrent les pièces d’or d’investissement.
Le lieu d’achat ou de vente a aussi son importance, car une pièce recherchée quelque part ne le sera pas forcément dans un autre pays. Cette situation est en partie due au cours légal des pièces d’or, qui donnent droit à d’intéressants avantages fiscaux. Tenez-en compte avant de réaliser vos achats de pièces d’or.

D’ailleurs, notez que si la prime peut être exprimée en dollars ou en euros, elle est souvent indiquée en proportions de la valeur spot de la pièce. De la sorte, la prime correspond à l’équation:

Prime = ((prix – valeur en or)/valeur en or) * 100

Pourquoi le prix est important ?

Sur le marché des pièces d’or d’investissement, les investisseurs doivent surveiller le montant des primes, car celle-ci étant fixée par le vendeur, celui-ci est susceptible d’abuser de son acquéreur. C’est particulièrement vrai sur les sites non spécialisés, comme Ebay, où les contrefaçons sont nombreuses. Plus largement, lors de l’achat de pièces d’or d’investissement, l’acquéreur paie en moyenne entre 3 et 9% de prime.
Mais au fait, qu’est-ce qu’un prix juste ? Pour le savoir, l’investisseur doit se reporter au cours spot. Si le prix demandé par le vendeur est inférieur à ce cours, fuyez : aucun vendeur digne de ce nom ne braderait une pièce d’or au point d’en demander un prix inférieur à ce cours. Il s’agit donc vraisemblablement d’une offre captieuse.