United States Mint

À l’époque coloniale, il était commun de trouver une variété de devises utilisées venant de pays tels la Grande-Bretagne, le Portugal, l’Espagne, la France et l’Allemagne. En plus des devises locales émises par les colonies, le wampum, le bétail et les récoltes locales servaient de troc pour les affaires et autres transactions commerciales journalières. Cette variété causait de la confusion et ralentissait le commerce et la croissance économique. Le besoin critique d’un système monétaire standard devint un enjeu pour les Pères de la Constitution américaine. En 1776, Thomas Jefferson était devenu le plus ardent défenseur d’un système de frappe unifié afin de jeter les bases d’une expansion commerciale et d’une croissance économique dans les 13 colonies américaines. Il proposa le système décimal que nous utilisons aujourd’hui. Pendant les 15 années suivantes, Jefferson se fit l’ardent défenseur de la création d’une Monnaie nationale sur le sol américain, pour des raisons pratiques, mais aussi comme symbole de la nouvelle souveraineté de la nation. Les efforts de Jefferson ont abouti avec le passage du Coinage Act de 1792 (Loi établissant un Hôtel des monnaies, et régulant les pièces de monnaie courantes des États-Unis), dont l’auteur fut le Secrétaire au Trésor Alexander Hamilton, qui autorisait également la construction de la première Monnaie à Philadelphie. La loi plaçait l’U.S. Mint sous l’autorité de Jefferson, en tant que secrétaire d’État.

Cette loi établissait le dollar comme la seule unité monétaire des États-Unis, le déclarait moyen de paiement légal, et créait pour la devise des États-Unis le premier système monétaire à subdivision décimale. Par cette loi, l’U.S. Mint devait être situé à proximité du siège du gouvernement des États-Unis, à Philadelphie. L’or devait être utilisé pour les pièces de 10 $, 5 $ et 2,50 $; l’argent pour le dollar, le demi-dollar, le quarter, le « disme » (dime) et le demi-disme; et le cuivre pour le cent et le demi-cent. La loi exigeait aussi que chaque pièce contienne « une impression emblématique de liberté, avec l’inscription du mot « LIBERTY », et l’année de frappe… les pièces d’or et d’argent devaient inclure une image ou une représentation d’un aigle, ainsi que les mots « UNITED STATES OF AMERICA » sur le revers. On retrouve, entre autres, ces éléments sur la pièce American Eagle or.

La pierre angulaire du premier bâtiment de la Monnaie a été posée le 31 juillet 1792, au coin de 7th et Arch Streets à Philadelphie, et la construction fut complétée l’automne suivant. C’était le premier bâtiment fédéral érigé par le gouvernement américain sous la Constitution. David Rittenhouse en était le premier directeur, d’avril 1792 à juin 1795. Ce fut lors de son mandat que la Monnaie produisit ses premières pièces de circulation : 11 178 cents de cuivre, livrées en mars 1793. Peu de temps après, la Monnaie commença à émettre des pièces d’or et d’argent. Bien que les archives n’aient pas spécifiquement enregistré l’événement, plusieurs sources témoignent que le président Washington, qui vivait à quelques rues seulement de la Monnaie, aurait donné une partie de son propre argent-métal pour les pièces. En 1799, la Monnaie devint une agence indépendante relevant directement du président. En 1873, le siège administratif de la Monnaie déménagea de Philadelphie à Washington, D.C., où il fut établi en tant que Bureau of the Mint, sous le département du Trésor. En 1984, le nom fut changé par ordre du secrétariat et devint United States Mint. Depuis l’établissement de la première Monnaie à Philadelphie en 1792, des installations supplémentaires furent établies à San Francisco (Californie); à Denver (Colorado); à Dahlonega (Géorgie); à Charlotte (Caroline du Nord); à New Orleans (Louisiane); à Carson City (Nevada); à West Point (New York); à Fort Knox (Kentucky); et à Washington, D.C. Des bureau d’essai furent établis à St. Louis (Missouri); à Helena (Montana); à Salt Lake City (Utah); à Deadwood (Dakota du Sud); à Boise (Idaho); à Seattle (Washington); et à New York (New York). De tous ces sites, seuls le siège administratif à Washington et les installations de Philadelphie, San Francisco, Denver, West Point et Fort Knox existent toujours.

Produit(s) fabriqué(s) par United States Mint :