Les américains se jettent sur les pièces d’or

Ce support n’a jamais autant bien porté le qualificatif de valeur refuge aux Etats-Unis avec des achats qui ont presque triplé en un an.
Il y a le bitcoin. Et il y a l’or. Dans cette période particulièrement troublé, l’or demeure encore et toujours une valeur refuge forte, notamment aux Etats-Unis historiquement très attaché à ce métal.

Outre-Atlantique, l’achat d’or se fait essentiellement à travers des pièces (les fameuses American Eagles Gold) et ces achats ont flambé l’an dernier. Selon la United States Mint, l’institution gouvernementale en charge de la frappe des pièces d’or et d’argent, ces achats ont bondi de 258% en 2020 par rapport à l’année précédente.

Record en janvier

Et cette tendance ne faiblit pas puisqu’en janvier, les ventes de pièces ont atteint à 220.500 unités, soit presque 3 fois le volume de janvier 2020 (+290%) et plus que tous les achats de pièces d’or en 2019… C’est en fait un mois record depuis avril 2013. Les ventes de pièces en argent progressent de leur côté de 24% en janvier.

La pression est telle que la US Mint indiquait la semaine dernière ne plus être en mesure de répondre à « une demande exceptionnelle » tant au niveau de la production que des stocks. Et cette ‘pénurie’ est renforcée par le fait que l’institution modifie actuellement la conception et le design de ses pièces American Eagle Gold et Silver Bullion dont les nouveaux modèles seront diffusés cet été.

La Monnaie des États-Unis indique donc limiter la distribution de ses pièces d’or, d’argent et de platine à des revendeurs spécifiques en raison de la forte demande et d’un nombre limité de fournisseurs de métaux, a-t-elle déclaré dans un communiqué. De quoi faire encore un peu plus tendre la demande.

Source : BFM Business

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *